Aller au contenu

Les Passions de Hume: jugements et opinions III

Dans la même série: Les Passions de Hume

Aime-t-on par #vanité, pour l’opinion favorable de l’autre?

La louange ne nous réjouit fort que si elle coïncide avec notre propre opinion et nous est adressée pour les qualités qui font principalement notre excellence.

David Hume, Dissertations sur les passions, section II, §10

L’accord d’autrui, déjà une source d’orgueil, accroît le plaisir procuré lorsqu’il provient d’un·e partenaire désiré·e, si bien qu’il constitue une autre raison pour laquelle les partis cherchent à faire durer une relation d’intimité.

Rechercher l’affection de quelqu’un qui reconnaît ses propres qualités et qui les louera: c’est particulièrement vrai en amour, où l’objectif ultime – mais impossible – est l’union éternelle:

Lorsque l’estime est gagnée par une longue et intime fréquentation, elle flatte notre vanité d’une façon toute particulière.

David Hume, Dissertations sur les passions, section II, §10

Par passion amoureuse, certes (plusieurs passions se renforcent lorsqu’elles concourent à la même chose); et donc par #orgueil, pour la relation de plaisir qu’il procure au Moi.