Aller au contenu

Les Passions de Hume: causes de l’amour

Dans la même série: Les Passions de Hume

Nous sommes portés à aimer autrui et à l’estimer pour ses vertus, ses talents, ses perfections et ses possessions; parce que ces objets suscitent une sensation de plaisir qui est reliée à l’amour. Comme ils ont une relation ou une connexion avec la personne, cette union des idées facilite l’union des sentiments, ainsi qu’il a été prouvé ci-dessus.

Daivd Hume, Dissertations sur les passions, section IV, §2

Hume résume son principe d’association des idées (ainsi fonctionnent les passions): ce qui est agréable suscite du plaisir, et c’est par cette relation au Moi (d’appartenance, de propriété) que cette chose est de surcroît agréable.

La vertu nous fait naturellement plaisir. Hume remarque qu’elle nous enchante lorsqu’elle est représentée dans les contes et les fables, de manière générale. Les talents et qualités, surtout lorsqu’ils sont peu communs, revêtent d’une plus grande valeur lorsqu’ils sont présents chez une personne dont on convoite la relation. Les objets considérés comme beaux, voire onéreux, confèrent un certain avantage lorsqu’ils sont à la disposition de la personne qui les possède (par exemple, celle-ci peut choisir de porter ses vêtements élégants lorsqu’elle le souhaite, voire de mettre en valeur certaines perfections de son corps).

Ce ne sont pas des causes à proprement parler; mais comme toutes ces choses agréables sont reliées à une personne dont nous recherchons la relation, elles participent de la passion amoureuse.