Aller au contenu

Les Passions de Hume

Dans la même série: Les Passions de Hume

David Hume est le philosophe des passions.

Surnommé par certains le «philosophe de l’amour» (d’une part, parce qu’il écrit dans un style si clair et agréable, contrairement à la plupart des autres philosophes; d’autre part, parce qu’il écrit justement sur l’amour et ces autres sentiments passionnants), Hume fait le pari que la sensation serait le principal critère de vérité dont nous disposons. Sa méthode principale est celle de l’empirisme, de l’expérience: il nous faut donc être à l’écoute de nos sentiments, de nos passions, puisqu’ils nous disent quelque chose de très concret sur le monde qui nous entoure (non sans faire un usage rigoureux, bien que modéré, de la raison).

Comment fonctionne l’amour? Peut-on expliquer ses causes avec des arguments logiques sans pour autant verser dans un rationalisme froid et désincarné? C’est tout là l’intuition sceptique de Hume, qui se met à l’écoute autant des sentiments que de la raison.

Présentation

Dans la présentation des Passions, le traducteur Jean-Pierre Cléro écrit au sujet des dissertations de Hume:

La double relation explique très bien ma passion d’amour: l’autre me fait éprouver un plaisir; je l’aime pour cette raison, c’est-à-dire que j’éprouve un plaisir à son adresse, à cause du plaisir même qu’il me donne. Pour montrer comment l’orgueil peut naître, il faut faire jouer la relation encore une fois, mais d’un autre point de vue: l’autre peut m’aimer à cause du plaisir que j’éprouve moi-même du plaisir qu’il m’a donné; mon amour, parce qu’il est source pour lui de valorisation, devient aussi source pour moi de valorisation, donc d’orgueil. Je m’enorgueillis de pouvoir devenir pour un autre la source de sa valorisation.

Jean-Pierre Cléro, Présentation, Dissertation sur les passions

Orgueil; Plaisir; Propriété; Humilité; Pouvoir; Colère; Richesse; l’Autre; le Moi; etc.: voilà de quoi débuter cette série de notes sur les passions chez Hume, en écho à celle de Marcello qui porte notamment sur les sentiments amoureux dans les textes du Phèdre.

L’enquête sera ici de décortiquer les causes et le fonctionnement de telles passions, ainsi qu’elles traversent les siècles et les millénaires – sans prendre une ride.