Aller au contenu

Facebook doit mourir

Par Louis-Olivier Brassard

Tu ne mourras pas sans Facebook.

Mais Facebook mourra sans toi1.

(Et c’est une bonne chose.)


  1. Par «toi», je veux dire, tes données personnelles. ↩︎