Aller au contenu

Langage et pouvoir

Par Louis-Olivier Brassard

S’intéresser aux structures de pouvoir, c’est aussi étudier le langage.

John Austin propose, dans Quand dire c’est faire (1962), la distinction entre énoncés constatifs et énoncés performatifs: les premiers sont déclaratifs, ayant une fonction de description; les seconds sont impératifs, ayant une fonction d’action.

En programmation déclarative, l’information est énoncée à travers des balises sémantiques, comme HTML ou XML; on décrit le contenu, qui est déjà donné à lire.

En programmation impérative, on énonce une série de commandes; on décrit la structure de contrôle, qui doit être exécutée.

Les scripts sont des dispositifs de pouvoir comme les autres.

C’est la distinction entre un texte et un programme: lisez, ou obtempérez.