Aller au contenu

Le code, c’est la loi

Du code, c’est du texte – jusqu’à ce qu’il détermine le cadre de vie des citoyens. Alors, le code devient loi.

L’avocat Lawrence Lessig l’écrivait en 2000 dans un bref essai Code is Law: On Liberty in Cyberspace (une reprise de son plus substantiel ouvrage ‌Code and Other Laws of Cyberspace, paru l’année précédente):

The code regulates. It implements values, or not. It enables freedoms, or disables them. It protects privacy, or promotes monitoring. People choose how the code does these things. People write the code. Thus the choice is not whether people will decide how cyberspace regulates. People—coders—will.

(Lawrence Lessig)

Le code ne s’écrit pas lui-même.

Les institutions traditionnellement chargées d’écrire les lois manquent-elles le bateau des urbanités numériques?

The law of cyberspace will be how cyberspace codes it, but we will have lost our role in setting that law.

(Lawrence Lessig)