Aller au contenu

Mèmes et cybercondriaques

Par Louis-Olivier Brassard

Une simple idée peut-elle causer une pathologie médicale? La question peut d’abord apparaître excessivement philosophique et détachée de la réalité, mais le phénomène est réellement documenté.

Antonio Casilli parle ainsi de «cybercondriaques»:

[L]e Web véhicule aussi des épidémies de panique. Parfois, les rumeurs quant à l’existence de maladies factices peuvent se répandre dans les forums de discussion en ligne. Cela alimente des légions de «cybercondriaques» et, selon les experts, aurait un effet déclencheur de maladies à forte composante psychosomatique.

(Antonio Casilli1)

La viralité du mème – un mot apparu dès 1976 dans Le gène égoïste de Richard Dawkins – sur Internet, comparable à celle des bactéries et des microagents pathogènes, peut ainsi être entendue au sens littéral.


  1. Casilli, Antonio. Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? La couleur des idées. Paris: Seuil, 2010. ↩︎